Maxime, diplômé de l’INSEEC SBE Lyon, s’est prêté au jeu des questions-réponses pour nous parler de son projet : Patrimonnaie.

• Pourriez-vous nous en dire plus sur votre parcours ?

En 2016, j’intégrais le Programme Grande Ecole de l’INSEEC Lyon. Au cours de mon Master 1, j’ai saisi l’opportunité d’être formé et d’exercer le métier de conseiller en investissement immobilier au sein d’un cabinet lyonnais indépendant. J’ai ensuite effectué ma dernière année de Master en double diplôme, tout en profitant de ma période de stage pour intégrer l’incubateur de l’INSEEC et développer Patrimonnaie.

• Comment vous est venue l’idée de créer votre start-up ?

Beaucoup de professionnels permettent aux particuliers de gérer ou de se créer du patrimoine : les conseillers patrimoniaux, immobiliers, financiers, les courtiers en financement, en assurance, en travaux, les agents de gestion locative… Ces experts, généralement indépendants ou salariés rémunérés à la commission ont un besoin constant de prospects ; par conséquent, ils ont un long travail de prospection à effectuer en plus de leur travail de recherche, d’analyse et de conseil.
-Du côté des particuliers, il apparaît difficile de s’y retrouver entre les placements immobiliers, financiers, la fiscalité, les dispositifs en vigueur… Quelle solution est la plus adaptée à ma situation ? Comment cela fonctionne ? Quel expert consulter ?
Nous répondons à ces problématiques grâce à notre algorithme, qui permet aux particuliers de trouver les professionnels adaptés à leur situation et à leurs objectifs, près de chez eux. A travers Patrimonnaie, l’objectif est d’améliorer l’accès à la gestion de son patrimoine tout en facilitant le travail des professionnels.

• Patrimonnaie en 3 mots ?

Performance, humanité & engagement

• Comment l’incubateur et l’Inseec vous ont accompagné dans la création de votre start-up ?

L’incubateur de l’INSEEC est un support qui permet à un projet de prendre vie. Travailler dans un environnement « start-up » est une source de motivation continue dans le développement de son entreprise. Au-delà de l’hébergement et de l’accompagnement, il s’agit d’une véritable plus-value lorsque l’on échange avec des clients potentiels, des investisseurs ou des structures. Je pense que le développement du projet n’aurait pas été si rapide sans l’incubateur, nous avons mis six mois à développer la plateforme et convaincu plus de 200 experts à rejoindre le service pour le lancement.

• Quels sont vos projets à venir ?

Nous sommes en plein lancement et dans une dynamique de recherche de visibilité aujourd’hui. La préparation de la V2 est d’ores et déjà d’actualité. Nous réservons de belles surprises aux experts et aux particuliers motivés.

En savoir plus sur Patrimonnaie

Commentaires

commentaires