Le 5 février dernier, les équipes du Career Center et des Relations internationales ont organisé une journée dédiée aux opportunités à l’étranger destinées à tous les étudiants de l’INSEEC Business School.

Des partenaires entreprises engagés venus recruter

Tout au long de cette journée, de nombreuses entreprises sont venues rencontrer les étudiants afin de présenter leurs métiers ainsi que leurs opportunités internationales. Que ce soit le cabinet Deloitte, l’équipementier automobile Delphi ou la société de services Amaris, tous étaient présents pour recruter de futurs talents.

Le cabinet de chasseur de têtes EuroRekruter a également animé un atelier sur le marché allemand et a donné de précieux conseils aux étudiants pour décrocher un stage dans les principales villes d’Allemagne.

De plus, Oracle France, partenaire de l’INSEEC Business School, avait missionné des anciens de la Grande école pour coacher les étudiants actuels sur leurs candidatures (CV, lettre de motivation, réseaux sociaux, etc.). Léna Grassart, Graduate Recruiter for France chez Oracle apprécie l’initiative made INSEEC : « C’est exactement pour ce genre d’événements que j’aime mon travail ! ».

De nombreuses opportunités académiques à l’étranger

Parallèlement à ces rencontres, les étudiants ont également eu l’opportunité de découvrir l’ensemble des programmes proposés par l’équipe Relations internationales de l’INSEEC. Qu’il s’agisse des summer sessions au sein des prestigieuses universités partenaires ou business sessions sur les campus internationaux, les possibilités sont multiples et variées !

Michael Lyons était notamment présent pour exposer le programme summer session de l’université californienne UC Irvine, tout comme Ronald Morris, directeur des campus de Londres et de Chicago du Groupe INSEEC, afin de présenter les programmes d’excellence développés sur ces campus.

L’INSEEC Business School remercie l’ensemble de ses partenaires pour leur implication et leur donne rendez-vous prochainement pour de nouvelles journées de présentation.

Commentaires

commentaires