Du 20 au 24 mars, les étudiants de 1ère année des campus de Bordeaux, Lyon et Paris ont vécu une semaine intense entièrement dédiée à la Green Business Week ; l’occasion de travailler en mode projet autour des très actuelles thématiques liées au développement durable dans l’entreprise et de l’innovation. Que ce soit autour de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS) à Bordeaux, de l’innovation sociale à Lyon ou de la création d’un produit s’inspirant du biomimétisme à Paris, les étudiants ont fait fonctionner leur créativité à 200%.

 

Travailler avec des professionnels

Ils ont eu la chance de rencontrer des acteurs engagés sur le terrain qui ont su, au travers des différentes conférences, workshops, projections et débats, leur transmettre leur passion et développer leur prise de conscience sur les défis sociétaux, économiques et environnementaux de demain, défis auxquels ils seront confrontés dans leur vie professionnelle.

Parmi les intervenants, étaient présents le Pr Sylvie Faucheux, Alain Chauveau, co-auteur de « L’entreprise responsable », Guillaume Muller, directeur du planning stratégique de l’Agence Sidièse, dont les recommandations stratégiques s’inspirent du biomimétisme, le Président de la Fondation AIA spécialisée dans l’architecture attentive aux enjeux de santé mais également des associations, coopératives, start-up et organismes de formation.

 

Développer des projets concrets

Les campus de Bordeaux et Lyon s’étaient plus particulièrement associés à deux organismes qui ont permis aux étudiants de travailler sur des axes de développement concrets : l’association CforGood qui permet à ses adhérents, via leurs actes de consommation de financer des associations locales et globales, et la fondation Humaninnov dont l’objectif central est de développer par l’intelligence collective le capital humain des organisations.

Suite à leur oral couronnant cette semaine de travail, l’ensemble des intervenants s’est entendu sur la qualité des travaux, idées et initiatives que les étudiants leur ont présenté. Tous ont salué l’originalité des projets et la diversité des points de vue des étudiants. En bonus, quelques projets passeront prochainement en phase de concrétisation : en effet, certaines idées imaginées au départ dans un cadre purement fictif, semblent avoir germé et vont être finalement portées par les étudiants, en parallèle de leurs études.

 

Commentaires

commentaires