Kevin Kaci a toujours privilégié l’expérience en entreprise pendant ses études. La preuve en est, il a effectué un bachelor en alternance puis s’est tourné vers l’INSEEC Business School pour le cursus en apprentissage. Il passe le concours Evolution 2, son profil orienté entreprise séduit les recruteurs qui lui ouvrent les portes de la Grande école.

« Je me suis orienté vers l’INSEEC Business School car il s’agit d’une Grande école à la fois professionnalisante et internationale. Elle offre un grand nombre de places en alternance avec un rythme de 2 jours école et 3 jours entreprise, qui est apprécié des entreprises. De plus, l’international est mis au premier plan et j’ai eu l’opportunité d’effectuer une mission à San Francisco ! L’INSEEC Business School répondait à 3 critères essentiels pour moi : obtenir un diplôme de Grade de Master, acquérir de l’expérience professionnelle en France mais aussi à l’étranger. »

Kevin ambitionne d’atteindre un poste lié au développement commercial international ou à la gestion de comptes-clés internationaux. En M1, il effectue son alternance en tant que support commercial international au sein du département international de Manpower France, qui lui donne l’opportunité de réaliser une mission à San Francisco. En dernière année, il est recruté chez BP France au poste d’assistant responsable grands comptes internationaux. Il assiste l’International Key Account Manager et participe au développement du portefeuille client en Europe, en fournissant des études et analyses commerciales et marketing.

Encore étudiant, Kevin a déjà 5 années d’expérience ! Un parcours scolaire et professionnel qu’il ne regrette pas : « Le cursus en alternance permet de bénéficier d’un avantage concurrentiel face aux étudiants en cursus classique, car les alternants ont une plus grande expérience professionnelle à l’issue de leur diplôme. La force de l’apprentissage, c’est que nous sommes immergés dans une entreprise pendant au moins un an et que nous apprenons tous les jours au contact de nos collègues. Cette maturité acquise en entreprise va faire la différence auprès des recruteurs, car en tant qu’alternant nous avons une vision concrète de l’entreprise et de son fonctionnement. »

A la fin de son contrat, Kevin souhaite gagner davantage en expérience internationale et pour cela, il mise sur un V.I.E (Volontariat international en entreprise) ou une mission d’expatriation.

Commentaires

commentaires