Johanna Zarzycka, étudiante à l’INSEEC Business School Paris, revient sur son échange semestriel à WSB Gdansk, en Pologne.

Pourriez-vous vous présenter ?

Bonjour, je m’appelle Johanna, j’ai 23 ans, je suis étudiante à l’INSEEC Business School Paris, et j’ai choisi la spécialité Supply Chain and Purchasing.

J’ai eu la chance de partir en échange semestriel à Gdansk en Pologne, pendant 4 mois et demi (de mi-février à fin juin).

Pourquoi avoir pris la décision de partir en échange ?

J’en parlais énormément avec une amie (cette dernière quant à elle est partie en échange au Pérou) et on s’est finalement lancées. Lire les témoignages et les commentaires des anciens étudiants partis en Erasmus nous ont encore plus motivées !

Les démarches pour postuler à ce programme étant entamées, je n’avais qu’une hâte, celle de partir vivre à l’étranger, en totale autonomie, loin de ma zone de confort, afin de pouvoir rencontrer des étudiants du monde entier, mais aussi voyager, et explorer !

Comment avez-vous fait votre choix parmi les nombreuses universités partenaires de l’INSEEC Business School ?

Mon choix était vite fait car je n’en avais qu’un. Je souhaitais partir découvrir la ville de Gdansk en Pologne.

Pourquoi ? Car c’est la ville où est née ma mère (qui est polonaise) et où mon grand-père habite toujours.

Donc c’est un choix sentimental si je peux dire. Cela représentait énormément à mes yeux. Cette destination me permettait de :

  • Découvrir mon pays (que j’avais visité qu’étant petite)
  • Découvrir ma culture, apprendre la langue, me permettant de renouer avec une partie de mes origines.
  • Pouvoir rendre visite à mon grand-père

Etes-vous satisfait de votre choix d’université et des cours qui vous ont été dispensés ?

J’ai été satisfaite de l’école WSB Gdansk.

Mes journées de cours étaient rythmées entre mes cours d’anglais et de polonais. Et le weekend c’était assez aléatoire, nous pouvions avoir 2h de cours comme 4h en tout dans le weekend.

J’avais donc du temps pour voyager, ou faire d’autres choses, ce qui n’était pas négligeable.

Comment avez-vous vécu cette vie d’« expatriée » ?

Au début, je ne vous le cache pas, j’étais assez perdue, entre une langue que je ne parle pas (même si je l’entendais à la maison), une monnaie différente, une chambre différente, et pas d’amis (au début) …

On appréhende beaucoup, les premiers cours, la rencontre des premiers camarades de classes. Mais on trouve vite des repères, des amis, ce qui nous permet de combler un peu le manque.

Bien sûr pour ma part il y avait le manque de mes frères et sœurs, de mon copain. Mais heureusement que Skype, Facetime, Snapchat et tous les moyens de communications existent !

Et puis arrivé à la fin de mon semestre je n’avais plus envie de partir, ni de quitter mes amis que je m’étais fait là-bas.

Qu’est-ce que cette expérience vous a apporté ?

Cette expérience ne m’a apporté que des points positifs :

J’ai pu voyager dans de nombreuses villes :

  • J’ai pu découvrir les villes Bydgoszcz, Wroclaw et Poznan en roadtrip. Varsovie en un weekend.
  • J’ai pu découvrir une ile de la Croatie en Spring Break
  • J’ai pu partir une semaine en visiter les lacs Mazuri en Sailing Trip

Mais j’ai également pu rencontrer des gens de différentes nationalités, apprendre la langue maternelle de ma mère, passer du temps avec mon grand-père, et explorer un peu plus l’histoire de la Pologne.

Un conseil à donner aux étudiants qui hésitent à partir, ou qui partent bientôt ?

S’ils ont la possibilité, avec toutes les aides financières qui existent, qu’ils n’hésitent pas !

Je cumulais ma bourse, et ma bourse Erasmus qui m’a énormément aidé.

C’est facile à dire mais c’est vrai ! Il faut se lancer c’est une expérience qui nous construit, qui nous ouvre au monde, qui nous apprend énormément et qui nous permet de repartir avec des souvenirs inoubliables !

Il faut saisir cette chance, ils ne le regretteront pas !

Pour retrouver l’ensemble de nos universités partenaires, rendez-vous sur la page : www.inseec-bs.com/accords-internationaux/

Commentaires

commentaires