Comme tous les étudiants de l’INSEEC Business School, Charlotte Gastal, étudiante en M2, avait le choix pour son parcours international : stage à l’étranger et/ou échange académique. Aujourd’hui à l’université de Sao Paulo, elle revient avec nous sur son choix et son expérience brésilienne.

 

Charlotte, pourquoi avoir choisi de partir en échange ? Comment avez-vous fait votre choix parmi les nombreuses destinations proposées ?

J’ai choisi de partir en échange car cela me semblait important et cohérent avec la suite de mon parcours. En effet, dès ma première année, j’ai choisi d’orienter mon parcours à l’international en saisissant l’ensemble des opportunités que l’école m’offrait. Ainsi, après deux stages réalisés en Australie et un semestre à Shanghai, j’étais très curieuse de découvrir le continent sud-américain, où j’espère commencer ma carrière.

 

Pourriez-vous nous décrire l’environnement de votre université d’accueil ?

Je suis actuellement à l’université de Sao Paulo, dont les locaux sont répartis dans plusieurs villes de l’Etat. En ce qui me concerne, j’étudie à Ribeiro Preto, une ville réputée pour son agriculture (notamment la canne à sucre). La vie y est bien plus paisible qu’à Sao Paulo : cette ville me semble être le parfait compromis entre mon ancienne vie en France, dans une ville de taille moyenne, et la mégalopole de Sao Paulo.

Côté logement, plusieurs options s’offraient à moi : très grandes collocations ou plus petits appartements. Dans tous les cas, nous sommes obligés de partager notre logement et cela est un véritable atout pour découvrir la culture, pratiquer la langue, etc.

 

Quel type de cours suivez-vous ?

Je suis des cours en « Administration », semblables à ceux donnés dans un programme Grande Ecole français.

 

logo-sao-paulo

 

La vie d’ « expatriée » vous plaît-elle ?

Tout à fait ! Cette vie me correspond et cela répond parfaitement aux attentes que j’avais avant d’intégrer l’école : profiter d’un maximum d’opportunités, aux quatre coins du monde.

 

Que pourriez-vous dire ou conseiller à des étudiants qui hésitent à partir ?

Il ne faut pas hésiter ! Je leur conseille de foncer, de ne pas se focaliser sur tel ou tel pays : toutes les expériences sont belles et enrichissantes. Mais attention : le voyage devient rapidement une drogue… !

 

Un dernier mot ?

Ces expériences ont réellement changé mon regard sur ma carrière à venir et ma vie en général. Depuis mon arrivée à l’INSEEC Business School, j’ai considérablement grandi et je suis convaincue que les voyages y sont pour beaucoup. J’en profite pour remercier notre service international qui nous permet de vivre ces expériences !

 

Pour retrouver l’ensemble de nos partenaires, rendez-vous sur la page : www.inseec-bs.com/accords-internationaux/

 

Commentaires

commentaires