Tous les étudiants de l’INSEEC Business School partent au moins un semestre à l’étranger… Mais certains choisissent de multiplier les expériences internationales ! C’est le cas de Laura Selana qui, après un semestre à Cincinnati (Etats-Unis), est partie en parcours double diplôme à Francfort (Allemagne) avant d’y trouver son premier emploi. Voici son témoignage :

 

Laura, pourquoi avoir choisi de partir en échange ? Quels étaient vos objectifs ? Comment avez-vous fait votre choix parmi les nombreuses destinations proposées ?

Je souhaitais avoir un parcours atypique et enrichir ma formation, j’ai rejoint l’INSEEC car je savais que l’école valorisait les échanges internationaux. Mon objectif était de débuter une carrière à l’international, et les échanges universitaires m’ont permis d’accéder à des opportunités professionnelles. Passionnée par les États-Unis, j’ai décidé d’approfondir mes connaissances de l’anglais et du marketing à Cincinnati, où siège l’un des groupes fondateurs du marketing : Procter & Gamble. Ensuite, comme je souhaitais débuter ma carrière en Europe et diversifié mes expériences, j’ai opté pour l’Allemagne.

 

Pourriez-vous nous décrire l’environnement de vos universités d’accueil ?

Cincinnati, est une ville située au sud de l’Ohio. C’est une ville calme du Midwest américain avec un passé industriel et des racines européennes. L’équipement de l’université est impressionnant, digne des attentes de ses 44 000 étudiants ! Les logements en résidence universitaire permettent de fréquenter des américains et d’être ainsi pleinement immergé dans la culture universitaire américaine.

Capitale financière et économique européenne, Francfort-sur-le Main est une ville internationale et multiculturelle. L’International School of Management est une école privée de management, les locaux sont semblables à ceux d’écoles parisiennes. Beaucoup d’étudiants optèrent pour la colocation qui encore une fois facilite l’adaptation à la culture.

Ces deux expériences m’ont donc permis de découvrir deux univers universitaires bien différents : j’ai adoré !

 

 

Quel type de cours suiviez-vous en échange puis en double diplôme ?

En échange universitaire aux États-Unis, j’ai principalement suivi des cours de marketing, de ventes et de communication. Les enseignements étaient très complets et les cours très participatifs.

En Allemagne, j’ai opté pour une formation en management international qui me permettait de finir ma formation avec une vision globale et internationale du management en entreprise. Les cours étaient dispensés en anglais. Nous avions des cours de logistique, d’innovation, de leadership, de communication, de stratégie ou encore de management de projets et d’équipes.

 

En dehors des cours, la vie d’ «expatriée » vous plait-elle ?

Oui, j’aime le sentiment de « liberté » que l’on éprouve lorsque l’on est à l’étranger. On a envie de faire plein de choses.  On a un regard plus ouvert sur les choses qui nous entourent, on rencontre des personnes de nationalités différentes, et c’est très enrichissant.

 

Que pourriez-vous dire ou conseiller à des étudiants qui hésitent à partir ?

De franchir le pas ! Il y’a tellement de choses à y gagner tant sur le plan professionnel que personnel. Une expérience à l’étranger vous transforme à vie !

 

Pourriez-vous nous raconter vos débuts dans la vie active et en quoi ces échanges vous ont aidé à obtenir votre poste ?

Après mon semestre universitaire, j’ai eu l’opportunité d’enchaîner avec un stage à la Chambre Européenne et Américaine de Commerce à Cincinnati. Cette expérience m’a permis de dialoguer avec des chefs d’entreprises américains et européens et d’intégrer quelques enjeux économiques des deux continents.

Étudiante en master management international, il était important pour moi de continuer de développer mes expériences internationales. J’ai ainsi fait un stage au sein du département marketing d’un groupe international de chimie à Francfort.

Avoir plusieurs expériences à l’étranger a, sans aucun doute, « rassuré » les recruteurs sur mes capacités d’adaptation à une équipe, un environnement et des conditions de travail.

 

Un dernier mot ?

Nous avons la chance à l’INSEEC, d’avoir des accords avec des universités du monde entier. Profitez-en, c’est un réel tremplin pour votre carrière professionnelle à l’étranger mais aussi en France.

 

Pour retrouver l’ensemble de nos partenaires, rendez-vous sur la page : www.inseec-bs.com/accords-internationaux/

 

Commentaires

commentaires