Comme tous les étudiants de l’INSEEC Business School, Nadine Karkouche, étudiante en M2, avait le choix pour son parcours international : stage à l’étranger et/ou échange académique. Aujourd’hui de retour de l’université CSUMB (Monterey – USA), elle revient avec nous sur son choix et son expérience américaine.

 

Nadine, pourquoi avoir choisi de partir en échange ? Comment avez-vous fait votre choix parmi les nombreuses destinations proposées ?

C’est un projet qui m’animait depuis mon entrée au sein de l’INSEEC. J’étais vivement intéressée par l’opportunité de partir, afin de découvrir de nouvelles cultures et d’approfondir mes connaissances linguistiques. Ce séjour a également eu une grande résonance pour mes futurs projets professionnels. Cela m’a permis de donner à mon profil un rayonnement international très valorisant pour mes candidatures. Pouvoir participer à ce programme représentait une chance et un plus dans ma vie étudiante. Côtoyer des personnes de toutes nationalités et avec des habitudes et une vision du monde différentes de celles que je connais m’a amenée à postuler à CSUMB.

Je voulais partir dans un pays anglophone, et les Etats-Unis était la destination que je voulais particulièrement. La côte ouest proposait un cadre de vie idéal et tout le monde me parlait de la ville de Monterey !

 

Pourriez-vous nous décrire l’environnement de votre université d’accueil ?

Monterey est une petite ville sur la côte ouest des Etats-Unis. CSUMB est une grande université typiquement américaine avec des bâtiments pour chaque spécialité et des logements directement sur le campus. Il y a plus de 7 600 étudiants et il se trouve à seulement quelques pas de l’océan pacifique et de la belle baie de Monterey ! Tout est fait pour que les étudiants en échange y reçoivent un suivi personnalisé et les professeurs sont toujours à l’écoute.

 

 

Quel type de cours suiviez-vous ?

Je suivais les cours avec une majeur business avec 3 classes : Marketing services, integrate Marketing communication et international business. Tout était très intéressant et les professeurs au top !

 

En dehors des cours, la vie d’ « expatriée » vous plait-elle ?

J’ai adoré cette expérience. J’ai déjà eu la chance, au cours de ma scolarité, de participer à un échange universitaire à l’IUM (International University of Monaco). Au début c’est un choc, on se rend compte de la différence entre les cultures et les habitudes mais finalement, on s’y fait très rapidement quitte même à devenir un « native » à notre tour.

 

Que pourriez-vous dire ou conseiller à des étudiants qui hésitent à partir ?

Il ne faut pas hésiter ! C’est le moment de notre vie où l’on a la chance de pouvoir explorer le monde et aujourd’hui, connaître les autres pays qui nous entourent est très important pour l’insertion professionnelle.

 

Un dernier mot ?

« Rester c’est exister : mais voyager, c’est vivre. » Gustave Nadaud.

 

Pour retrouver l’ensemble de nos partenaires, rendez-vous sur la page : www.inseec-bs.com/accords-internationaux/

 

Commentaires

commentaires