Avant d’intégrer l’INSEEC Business School, Rémi assiste aux présentations de l’école et des spécialisations proposées. Un premier contact avec l’équipe de l’INSEEC mais aussi un atout pour se « projeter facilement dans la vie de l’école ».

Il décide alors de présenter les épreuves de l’INSEEC Business School et réussit les entretiens de motivation et de culture générale. Aujourd’hui étudiant en 1re année, Rémi revient sur son expérience lors des épreuves orales.

« La journée d’oraux s’est bien passée. Je me souviens que dès mon arrivée, j’ai été très bien accueilli par l’équipe d’admisseurs, eux aussi étudiants. Ils étaient aux petits soins pour nous et toujours à l’écoute, pour nous informer ou nous donner des conseils. De toutes les écoles où je me suis rendu pour passer les épreuves orales, l’INSEEC Business School a été celle où je me suis senti le plus à l’aise. J’avais le sentiment de déjà faire partie de l’école. »

Le Saviez-vous

La question de culture générale a pour objectif de mesurer votre capacité d’analyse et de réflexion mais aussi vos facultés d’adaptation, d’éloquence et de persuasion. Concernant le déroulement de l’épreuve, vous tirez au sort deux sujets, un de culture générale et un autre d’actualité, et en choisissez un.Vous disposez alors de 20 minutes pour préparer un exposé que vous présenterez ensuite à l’oral devant un jury pendant une durée comprise entre 5 et 10 minutes. Bonne chance à tous !

Pour l’anecdote, Rémi a intégré l’association Becom’INSEEC et fait ainsi partie des admisseurs qui accueillent les étudiants lors des concours ! Il se déplace également sur les salons dans la France entière, afin de rencontrer et d’informer les potentiels candidats.

Lorsqu’il passe les épreuves orales, Rémi est étonné par la prédominance de la culture générale pendant les entretiens : « L’INSEEC Business School accorde une place très important à la culture générale et cela se ressent pendant les entretiens. Il y a également une épreuve orale dédiée qui permet au jury d’évaluer notre degré de curiosité et d’ouverture au monde. Pour préparer cette épreuve, je lisais régulièrement le mensuel du Monde qui résume et synthétise les principaux faits d’actualité. La première impression est également la bonne : soyez professionnel et souriant dès votre entrée ! »

Un dernier conseil ? Rester deux jours dans la ville pour ceux qui le peuvent. Pour Rémi, il est important de vivre « dans une ville où l’on se sent bien et où l’on peut se projeter car tout de même, on va y passer du temps ! »

Commentaires

commentaires